S’accrocher à son ex ? Article invité sur le site Gwen-Lovecoach

 

Le lâcher prise… Une notion avec laquelle nous avons souvent des difficultés… Il n’est pas toujours facile de laisser partir les les choses, les situations et encore moins les gens. Surtout quand il s’agit d’un(e) ex.

Pour en savoir plus sur le fait de s’accrocher ou non à son ex, allez lire l’article invité que j’ai écrit pour le site gwen-lovecoach.com 😉

http://www.gwen-lovecoach.com/saccrocher-a-son-ex/

 

Une fin de relation, ça fait mal. Surtout si on est convaincu que cette personne est celle qu’il nous faut.

Du coup, on a tendance à s’accrocher, à chercher tous les moyens pour le ou la faire revenir, on veut recoller les morceaux, montrer qu’on a changé, que les choses seront différentes, on veut à tout prix retrouver la relation des premiers jours, ces moments où tout était beau et intense. Si nous avons été heureux ensemble au début, nous pouvons sûrement l’être à nouveau ?

Tout le monde veut être heureux. Il est normal d’être tenté de se raccrocher aux moments où nous l’avons été. Et les débuts de relations sont habituellement les moments les plus heureux. On se plait, on se découvre, c’est nouveau, il n’y a pas encore de conflits, de routine…

La première question à se poser quand on s’accroche à son ex est : est-ce que c’est lui ou elle que je veux ou est-ce que je veux ce que j’ai ressenti au début de notre relation ?

Au début de la relation, vous ne connaissiez pas réellement cette personne. Il ne faut donc pas vous fier à ce bonheur qui, je suis désolée de vous le dire, était superficiel.

Au fil du temps, vous avez appris à vous connaître, à concilier vos traits de personnalité, à voir l’autre et à vous montrer tels que vous êtes, dans des situations différentes. La relation a évolué et vous aussi.

Vous êtes passés de l’irréel au réel, d’une relation entre deux images à une relation entre deux êtres humains dans toute leur complexité. Les illusions sont tombées pour laisser place à l’authenticité. Et il n’y a que dans l’authenticité que l’on peut construire quelque chose et voir si la personne nous correspond réellement.

La deuxième question à vous poser est : voulez-vous récupérer votre ex pour faire cesser votre douleur plus rapidement ? Ou vraiment parce que cette personne vous correspond et que vous avez une relation épanouissante ?

Quand on a mal, on cherche le moyen le plus rapide et facile de faire cesser cette douleur. Dans le cas d’une rupture, ce qui paraît le plus évident pour ne plus souffrir c’est de retourner avec son ex. Mais faire cesser une douleur est-ce une bonne raison pour se remettre en couple avec quelqu’un ?

Ne s’expose-t-on pas à une douleur peut-être moins intense sur le moment mais bien plus destructrice sur le long terme ?

Peut-on être réellement heureux et avoir une relation épanouissante et viable sur le long terme avec quelqu’un qui ne nous correspond pas ?

Cette rupture et cette douleur pourraient être le plus beau cadeau que la vie vous ait fait.

Si vous devez vous accrocher à quelqu’un et le ou la convaincre que vous êtes la personne qui lui faut, il est probable que vous devriez plutôt vous éloigner.

Bien sûr que dans une relation il y a des concessions à faire, des ajustements à trouver, des tempêtes à traverser ensemble et qu’il serait dommage de jeter l’éponge au premier obstacle. Quand on persévère et qu’on reste main dans la main pour trouver des solutions, on peut construire une magnifique relation.

Cependant, sachez différencier un obstacle et une route barrée.

Si cette personne ne changeait pas d’un iota, qu’elle restait exactement telle qu’elle est, si vous la rencontriez pour la première fois aujourd’hui, voudriez-vous passer les 20-30 prochaines années avec elle ? Peut-être élever des enfants ensemble ?

Êtes-vous compatibles ?

Avez-vous les mêmes valeurs ? Les mêmes envies de vie ?

Si l’un de vous rêve de voyager, de vivre au milieu de la nature et que la ville l’insupporte alors que l’autre ne peut pas envisager de quitter le centre ville d’une capitale même pour un week-end, il y a peut-être des questions à se poser…

Il est sain et stimulant d’être différents.

Mais vos différences sont-elles des fossés faciles à enjamber ou des précipices infranchissables ?

Il est important de faire des concessions pour vivre en couple de façon harmonieuse, mais les sacrifices sonnent la fin du couple. Si vous devez renoncer à qui vous êtes pour être avec cette personne, elle n’est pas la bonne pour vous et vous finirez tôt ou tard par vous séparer et peut-être même par nourrir un profond ressentiment et des regrets.

Les sentiments que vous avez pour cette personne et la douleur de la séparation sont là pour vous enseigner quelque chose. Ils sont là pour vous montrer que quelque chose ne va pas.

Avez-vous rompu trop précipitamment pour une raison qui n’a pas ou plus lieu d’être ? Ou cette relation n’était pas épanouissante et votre douleur vous invite à apprendre à vous aimer avant d’aimer l’autre ?

Vous êtes la seule personne avec qui vous êtes obligé de passer le reste de votre vie. Vous êtes donc la seule personne réellement importante dans votre vie et avec qui vous devez soigner votre relation plus que toute autre.

Si vous aimez l’autre plus que vous ne vous aimez vous-même, il y a un problème.

Vous n’êtes pas dans la capacité d’avoir une relation saine et épanouissante.

Pour être heureux en amour et aimer sincèrement l’autre, il faut être heureux seul et s’aimer soi-même profondément.

En apprenant à vous aimer et à faire passer vos besoins en premier, vous donnez la possibilité à l’autre d’en faire de même et vous le déchargez de la responsabilité de votre bonheur.

La dynamique de la relation change, elle est branchée sur l’abondance, la légèreté, la joie et le partage plutôt que sur le manque, la dépendance et le fait de se raccrocher à l’autre comme à une bouée pour ne pas se noyer.

Si la vie vous enlève quelque chose, c’est pour vous donner mieux. Faites-lui confiance et laissez-la faire.

Prenez du temps pour vous, appréciez ce qu’on vous donne et laisse-le partir quand il s’éloigne pour accueillir ce qui viendra ensuite.

Si votre ex est la personne qui vous correspond, lorsque vous aurez guéri votre relation à vous-même et que lui ou elle aura fait de même de son côté, la vie vous réunira au moment où vous serez en mesure d’avoir une relation épanouissante.

Ou alors, elle vous mettra sur le chemin d’une personne qui vous correspondra mieux et avec qui vous serez bien plus heureux.

Dans tous les cas, s’accrocher vous empêche de laisser venir quelque chose de meilleur.

La vie a ses raisons 😉 laissez la couler. De toute façon, elle finira par vous emmener là où elle veut et là où vous devez être. Plus vous vous accrochez plus elle devra forcer pour vous faire lâcher prise et plus vous perdez de temps avant d’obtenir ce qui est le meilleur pour vous.

“Tu te souviens de cette fois où tu as confondu une leçon de vie avec une âme sœur ?”

Laissez vos commentaires :

Leave A Response

* Denotes Required Field